Le temps d'adaptation après l'adoption

Ca y est, vous avez décidé de sauter le pas, et vous avez choisi d'adopter un chien dans un refuge. Félicitations !

Tout refuge sérieux vous aura parlé de probables difficultés que vous pourrez rencontrer dans un premier temps avec votre chien. Il est normal qu'il faille un certain temps d'adaptation : n'oubliez pas que le chien a eu une "vie avant", plus ou moins heureuse, et qu'il n'a pas été en famille depuis plus ou moins longtemps.


Cet article n'a pas pour but de vous décourager - bien au contraire - mais de vous donner quelques pistes pour faciliter l'adaptation du chien dans votre foyer. Cela est d'autant plus vrai que vous adoptez un chien adulte.




Démarrer l'adoption du bon pied


Tout dépend bien sûr de chaque individu, de son vécu, ainsi que du temps passé en refuge. Idéalement, vous aurez eu l'occasion de venir rencontrer votre petit protégé au refuge plusieurs fois, de le promener, de lui donner des friandises... Les soigneurs vous auront renseigné sur son caractère, son passé (dans la mesure du possible), et ses habitudes (l'heure des repas, ce qu'il aime bien faire...)


1. Préparez lui son coin

Avant son arrivée, prenez soin de lui installer un coin à lui (panier, coussin...) dans un endroit calme, loin des passages. Une gamelle d'eau fraîche doit être à sa disposition, et pourquoi pas des jouets à mâchouiller (ils permettent au chien de s'occuper, de répondre à des besoins masticatoires, ainsi que d'évacuer leur stress). Selon l'individu, peut-être préfèrera-t-il avoir un coin pour se cacher, ou au contraire pouvoir voir les mouvements des membres du foyer.


2. ANTICIPEZ AU MAXIMUM... et félicitez !

Mieux vaut prévenir que guérir - cet adage est vrai ici encore. Votre chien ne sera pas parfait immédiatement, et il mettra forcément du temps à comprendre toutes les règles de la maison - surtout si ça fait longtemps qu'il n'a pas vécu au sein d'un foyer.

Alors le maitre mot, c'est l'anticipation : ne laissez pas trainer de la nourriture, rangez les poubelles, mettez les petites choses en hauteur (chaussures...).


Pour que votre chien comprenne que son comportement correspond à ce qui est attendu, utilisez le renforcement positif : félicitez dès que vous le pouvez, et récompensez largement.


3. Ne le sollicitez pas trop

Laissez-lui le temps de s'adapter à son nouvel environnement, sans trop aller vers lui. Même si vous l'aimez déjà beaucoup, il est inutile (et même contreproductif) de le câliner, le carresser, vouloir jouer avec lui à tout bout de champ. Laissez-le renifler, prendre ses marques, et surtout venir à vous quand il a en envie.

Il vaut mieux éviter les visites d'amis, et les longues période de solitude au début : le chien se retrouverait complètement perdu. Pour les mêmes raisons, si vous avez de jeunes enfants, demandez-leur de laisser votre chien prendre ses marques.


4. Organisez les présentations

Il se peut que vous ayez d'autres animaux présents dans votre foyer. Pour que tout se passe au mieux, chacun doit trouver ses marques et ses repères : c'est un changement important pour tous !


Si vous avez d'autres chiens, une rencontre a sûrement déjà eu lieu au refuge. Cette fois, faites-les se rencontrer à l'extérieur, en laisse détendue. Promenez-vous dans un coin sécurisé, si possible avec un seul chien par humain afin de pouvoir respecter les zones de confort des uns et des autres (les chiens doivent pouvoir s'éloigner et se rapprocher selon leur envie et leur communication).

Faites-ensuite entrer le nouveau chien dans le foyer, seul, et laissez-le prendre ses marques (regarder, renifler, aller partout...). Chaque chien doit avoir un endroit "à lui" : peut-être partageront-ils leur panier à terme, ou peut-être pas !

Les autres chiens peuvent alors retourner au foyer. Veillez à ne pas laisser de ressources (nourriture, jouets...) en libre service pendant ce premier temps pour éviter tout conflit. En laisse ou non, voyez selon le comportement de l'ensemble des chiens. En tous cas, laissez-les communiquer, mais soyez prêt à intervenir avant que cela ne dégénère.


Si vous avez des chats, une barrière bébé est souvent recommandée, ainsi que des endroits en hauteur où le chat peut observer sans être en contact. Le tout est qu'ils puissent se voir, interagir, tout en ayant chacun leur espace. Pour plus de sécurité, vous pouvez tenir votre chien en laisse pendant les premières présentations, tout en récompensant le calme.


5. cadre & observations

Mieux vaut fixer les règles dès le début afin de créer un cadre stable et une routine fixe. Ayez en tête les choses que vous autoriserez à votre chien, et celles que vous n'autoriserez pas. Cela dépend bien sûr de votre foyer (quel chien dormira sur le lit, quel chien ne montera pas sur le canapé, les horaires des repas...). Mais ne changez pas en cours de route, votre chien ne comprendez plus. Etre clair et renforcer les comportements positifs est certainement une des clefs d'une adoption réussie.


Plus que jamais, il est important d'apprendre à décrypter les signaux transmis par votre chien. Il va vous observer, et vous devez en faire de même : qu'aime-t-il ? Dans quelles situations est-il à l'aise ? Quels sont les moments difficiles pour lui ?

Vous avez sûrement déjà entendu parler des signaux d'apaisement. C'est le moment de mettre en pratique vos connaissances !

Si vous ne connaissez pas, la lecture de cet ouvrage de référence vous sera grandement bénéfique : Les signaux d'apaisement, par Turid Rugaas (vous pouvez commander sur le site Animalin ou auprès de votre libraire préféré).






La fameuse règle de trois

Bien sûr, chaque individu sera différent. Mais ce qu'on appelle la "règle de trois" est généralement acceptée. Ces comportements sont normaux, et observés chez la plupart des chiens adoptés, même si le temps peut varier. On considère qu'il faut 3 mois pour que le chien se sente chez lui, s'habitue à sa nouvelle vie et y prenne goût !

3 JOURS

DECOMPRESSER

  • Dort beaucoup, semble éteint

  • Ne mange pas et ne boit pas

  • Ne comprend pas ce qu'il se passe autour de lui

  • N'est pas à l'aise pour être lui-même, son comportement n'est pas celui décrit par le refuge

  • Est facilement apeuré

  • Se cache, se met en retrait

  • Se sent dépassé par les choses

  • Teste ses limites

​3 SEMAINES

APPRENDRE LA ROUTINE

  • Commence à s'habituer

  • Se sent plus à l'aise

  • Réalise que ça pourrait être sa maison à vie

  • Connait son environnement

  • Apprend une routine quotidienne

  • Baisse sa garde et peut commencer à montrer sa personnalité

  • Apparition éventuelle de problèmes de comportement

​3 MOIS

​SE SENTIR A LA MAISON

  • Se sent tout à fait à l'aise et en sécurité dans son environnement

  • Commence à faire confiance et établit une bonne connexion avec tous les membres de la famille

  • S'habitue à sa nouvelle routine

  • La complicité s'installe

Se faire accompagner

Même si vous avez déjà vécu avec des chiens, chaque individu est différent. Surtout, n'hésitez pas à vous faire accompagner par un éducateur utilisant des méthodes positive. Le refuge où vous avez adopté saura sûrement vous renseigner quant aux professionnels fiables de votre région.


D'ailleurs, même quand tout va bien, il peut-être bénéfique de consulter un éducateur pour renforcer votre relation ! On ne s'aperçoit pas toujours de tout...


Pour les chiens adoptés au Refuge animalier de la vallée de l'Ubaye, le bilan comportemental est offert par l'éducatrice avec laquelle nous avons l'habitude de travailler (Laure - Zen O Pattes).


Si vous pensez sauter le pas de l'adoption en refuge, consultez les profils de tous nos chiens à l'adoption.